La presse flamande n'a pas apprécié le numéro de panda de De Wever

17/03/14 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Le Vif

Venu remettre un prix aux "Étoiles de la télévision flamande" samedi soir, Bart De Wever s'est fait remarquer en apparaissant déguisé en panda. Censée faire rire, sa prestation suscite pourtant des commentaires très critiques parmi les éditorialistes flamands.

La presse flamande n'a pas apprécié le numéro de panda de De Wever

© Belga

Après la réponse humoristique de Pairi Daiza, le parc animalier qui héberge les deux pandas, les médias flamands ont également critiqué l'intervention du président de la N-VA.

Ainsi, Jan Segers, journaliste politique pour le quotidien Het Laatste Nieuws, s'étonne que De Wever prenne de tels risques deux mois avant les élections : "On peut en rire, mais sur le plan politico-stratégique, il est hallucinant que l'homme politique flamand de ces cinq dernières années prenne de tels risques physiques et politiques si peu de temps avant son jour de gloire".

Le journaliste se dit choqué que ce soit précisément le politique "dont un Flamand sur trois espère qu'il lui procurera un autre pays et une meilleure vie après le 25 mai en tant que premier ministre ou ministre-président, qui se perde en banalité".

Déplacée et pas drôle
Bart Eeckhout, journaliste pour le journal De Morgen, souligne quant à lui que Flandre est la seule région au monde où on assiste à ce genre de "représentations". Aussi qualifie-t-il l'intervention de Bart De Wever de "déplacée" et de "pas drôle".

Rappelant les "performances" d'autres hommes politiques flamands, dont une intervention costumée d'Yves Leterme, Johan Vande Lanotte et Jean-Marie Dedecker dans l'émission "Debby & Nancy", Eeckhout estime qu'il s'agit d'une erreur de jugement.

D'après lui, Bart De Wever et ses collègues s'imaginent "franchir l'écart entre les politiques et les citoyens par ce genre d'intervention populaire" alors qu'ils ne réussiraient qu'à obtenir l'effet contraire et à susciter "l'incompréhension ou l'aversion" du Flamand qui ne ressent pas d'écart avec ses parlementaires-vedettes, mais avec "la" politique en tant que système.

En savoir plus sur:

Nos partenaires