La première femme évêque de Londres prend ses fonctions

13/05/18 à 05:03 - Mise à jour à 05:04

Source: Belga

(Belga) Sarah Mullally est devenue samedi la première femme évêque de Londres, devenant la troisième personne la plus importante de l'église anglicane d'Angleterre.

C'est dans la cathédrale Saint-Paul, à l'occasion de la Journée internationale des infirmières, que Sarah Mullally, une ancienne infirmière est devenue la 133e évêque de Londres. Conformément à la tradition, elle a frappé trois fois à la porte du Grand Ouest de la cathédrale avec son bâton pastoral. Dans l'ordre hiérarchique, elle est la troisième personne la plus importante de l'église après les archevêques de Canterbury et de York. Dans son sermon, elle a parlé des défis auxquels Londres doit faire face, en particulier les agressions au couteau, et a fait référence aux abus sexuels historiques au sein de l'église. "Nous devons parler au nom de l'ensemble de Londres, travailler pour combattre la violence et le crime qui ont conduit les mères à nettoyer le sang de leurs enfants de nos trottoirs ", a-t-elle dit. L'ordination de femmes évêques a été approuvée par l'église anglicane d'Angleterre en 2014 lors d'une réforme historique adoptée après d'âpres discussions entre ceux qui s'y opposaient et ceux qui la soutenaient. La première femme évêque avait été consacrée en janvier 2015 lors d'une cérémonie historique à la cathédrale de York. C'est depuis 1992 que les femmes peuvent être ordonnées prêtres en Angleterre. Elles représentent aujourd'hui un tiers du clergé. L'église d'Angleterre a été fondée par Henri VIII en 1534. Elle estime qu'aujourd'hui 40% des personnes vivant en Angleterre en sont membres. (Belga)

Nos partenaires