La popularité de Merkel remonte avec la baisse des arrivées de réfugiés

09/07/16 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Belga

(Belga) La popularité d'Angela Merkel remonte dans l'opinion allemande et celle de la droite populiste s'effrite, selon deux sondages qui viennent d'être publiés, après plusieurs mois très difficiles pour la chancelière du fait de l'afflux de réfugiés dans le pays.

Son taux de satisfaction auprès des électeurs grimpe en un mois de neuf points à 59%, au plus haut depuis septembre 2015, date à laquelle la chancelière allemande avait décidé d'ouvrir en grand les portes du pays aux migrants fuyant notamment la guerre en Syrie, indique le baromètre mensuel de la chaîne publique ARD. Cette enquête a été réalisée auprès de quelque 1.500 personnes par l'institut Infratest Dimap. De même, la famille politique d'Angela Merkel, les Unions chrétiennes CDU et CSU, gagne deux points dans les intentions de vote. Dans un autre sondage réalisé pour le magazine Stern et le quotidien Die Welt auprès de 2.500 personnes par l'institut Forsa, la popularité d'Angela Merkel progresse de deux points à 48%. "Même plus des trois-quart des sympathisants de la CSU soutiennent à nouveau Merkel", souligne le directeur de Forsa, Manfred Güllner. La CSU, branche bavaroise de la CDU, a été à la pointe des critiques à l'égard de la politique d'ouverture aux migrants de la chancelière depuis l'automne 2015, ouvrant une crise sans précédent entre les deux formations-soeurs. Le nombre d'entrées de demandeurs d'asile en Allemagne a fortement baissé au cours des six premiers mois de l'année par rapport au rythme de l'automne 2015, du fait de la fermeture de la route des Balkans, par laquelle la plupart passaient, et de l'accord entre l'UE et Ankara pour contenir le flux depuis la Turquie. En mai et juin, ce nombre a ralenti à mensuellement 16.000. Néanmoins sur l'ensemble du premier semestre il s'établit encore à niveau assez important de 226.000. Sur l'ensemble de 2015, un record d'un million d'arrivées a été enregistré. Dans ce contexte, le mouvement de droite populiste Alternative pour l'Allemagne (AfD) est en repli dans les deux enquêtes réalisées début juillet, après une progression spectaculaire ces derniers mois. L'AfD recule d'un point à 9%, selon le sondage Stern/Welt, et de trois points, à 12%, selon celui d'Infratest. Ce mouvement pâtit aussi de luttes de pouvoirs entre ses chefs et de dissensions sur le cap à adopter. (Belga)

Nos partenaires