La police technique et scientifique menace de déposer un préavis de grève

11/01/17 à 11:27 - Mise à jour à 11:28

Source: Belga

(Belga) La CGSP dénonce mercredi le manque d'effectifs dont souffre de manière récurrente la police technique et scientifique (PTS), notamment dans ses laboratoires de Neufchâteau, Liège et Mons. Les services de la PTS comptent actuellement près de 400 membres sur l'ensemble du territoire alors que, selon Eddy Quaino, permanent police à la CGSP, au moins 700 agents sont nécessaires. Le syndicat des services publics menace de déposer un préavis de grève "dans les 10-15 jours" si aucun recrutement n'est prévu.

"Prenons l'exemple du laboratoire scientifique à Liège. Ils sont 30 au lieu de 51. Et parmi ces 30 personnes, cinq sont sous statut précaire et susceptibles d'être affectés à tout moment à d'autres missions", explique Eddy Quaino, permanent police à la CGSP. Ce dernier s'inquiète par ailleurs de la volonté du gouvernement de réduire le nombre de laboratoires scientifiques. "On compte actuellement 23 laboratoires sur toute la Belgique. Mais il y une volonté de réduire leur nombre à cinq, chaque laboratoire serait alors du ressort d'une cour d'appel. Une note confidentielle évoque également un schéma communautaire, avec un seul laboratoire par communauté linguistique", détaille Eddy Quaino. Les membres de la police technique et scientifique interviennent dans les affaires judiciaires. Ils prêtent également main forte à la police locale. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, invité de Matin Première mercredi matin, s'est dit conscient du problème de sous-effectifs au sein de la police scientifique. "On a pris la décision en 2016 de recruter 1.600 personnes. Elles sont dans les écoles (de police). Il est prévu d'en engager encore 1.400 cette année et 1.400 l'an prochain", a-t-il déclaré, précisant qu'entre le moment de la prise de décision et l'entrée en fonction des nouveaux agents, il y a le temps de la formation. Pour Eddy Quaino toutefois, "les 1.600 policiers recrutés ne concernent pas les laboratoires scientifiques, pour lesquels une formation spécifique doit être dispensée". Sans retour positif du ministre de l'Intérieur, la CGSP passera à la vitesse supérieure et déposera un préavis de grève "dans les 10-15 jours". (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos