La police néerlandaise veut utiliser des rapaces contre les drones malveillants

01/02/16 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

(Belga) Les forces de l'ordre néerlandaises veulent se prémunir contre les drones malveillants, utilisés à des fins criminelles ou terroristes. Un des plans étudiés par la police serait l'utilisation de rapaces contre les engins volants.

La police néerlandaise veut utiliser des rapaces contre les drones malveillants

La police néerlandaise veut utiliser des rapaces contre les drones malveillants © BELGA

La formation des oiseaux de proie par une entreprise spécialisée est en cours. Bien que le projet n'en est encore qu'à sa phase de test, l'utilisation de rapaces est une possibilité plus qu'envisagée, a fait savoir un porte-parole de la police néerlandaise. Les aigles sont ainsi formés à repérer les drones comme des proies, à les saisir et les ramener au sol. La police, le coordinateur national de lutte contre le terrorisme et de la sécurité et la Défense travaillent ensemble dans le développement d'outils pour contrôler les drones. Les engins volants peuvent par exemple être utilisés à des fins malveillantes comme la contrebande de marchandises prohibées ou encore pour un attentat. "Dans certaines circonstances, les drones ne sont pas autorisés à voler. Cela est la plupart du temps en rapport avec la sécurité", indique Mark Wiebes de la police néerlandaise. "Un hélicoptère des services d'urgence n'a, par exemple, pas pu se poser à cause d'un drone qui volait à proximité." Les rapaces sont l'une des possibilités étudiées. Les autres outils envisagés sont plus "hightech", comme des équipements de détection des drones, des logiciels pour permettre de prendre le contrôle du drone à distance ou encore un drone capable de tirer sur un appareil malveillant. (Belga)

Nos partenaires