La police en difficulté pour renforcer la lutte contre la criminalité financière

01/08/17 à 07:38 - Mise à jour à 07:40

Source: Belga

Un rapport du Comité P relève que trois ans après les promesses de contrôles renforcés pour lutter contre la criminalité financière, peu de progrès ont été enregistrés, rapporte De Tijd.

La police en difficulté pour renforcer la lutte contre la criminalité financière

© iStockPhoto

Depuis 2004, le gouvernement fédéral évoque une lutte "optimalisée" de la criminalité. L'idée de base derrière cette nouvelle approche est de mettre en place des équipes d'enquêteurs plus importantes dans les services de police des grandes villes du pays: Anvers, Bruxelles, Gand, Charleroi et Liège.

Au service central de Bruxelles, seul un petit groupe d'enquêteurs a été établi pour apporter un soutien spécialisé aux autres collègues dans le pays.

Selon le Comité P, il semble qu'après trois ans, rien de définitif n'a encore été décidé au sujet des domaines sur lesquels doivent se concentrer les enquêteurs de la cellule centrale qui existe toujours (Office Central pour la Répression de la Corruption).

Pour les cinq équipes d'enquêteurs spécialisés dans le reste du pays, des règles définitives et spécifiques sont toujours attendues. Des lignes directrices doivent être établies sur la façon dont les services luttant contre la criminalité financières se répartissent les tâches.

La question est sensible. L'an passé en septembre, une discussion houleuse avait eu lieu entre le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) et le député Sp.a Peter Vanvelthoven, qui avait qualifié la situation d'inquiétante.

Nos partenaires