La Police dépose un préavis de grève après un accident

18/08/14 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

Le SLFP Police, principal syndicat policier, a déposé lundi un préavis de grève national pour la police de la route de la police fédérale en réaction à l'accident survenu dimanche à l'échangeur entre l'E19 et le Ring intérieur de Bruxelles, à hauteur de Machelen.

La Police dépose un préavis de grève après un accident

© Thinkstock

Deux agents chargés de dresser un constat d'accident ont été fauchés par une voiture. Le syndicat demande que les "patrouilles qui ont été supprimées des plannings ces derniers mois soient restaurées" et que "des équipes de signalisation en amont des accidents soient systématiquement prévues".

Dans son communiqué, le SLFP Police se dit "particulièrement frappé par le fait qu'il n'y avait pas de véhicule de signalisation" sur les lieux de l'accident, ce qui aurait sécurisé l'intervention des agents.

"Un accord prévoit que quatre patrouilles sont mobilisables sur le grand Bruxelles en cas de fait significatif sur les autoroutes. Mais, en réalité, elles ne sont que deux", dénonce également Vincent Gilles, le président national du syndicat.

Constater un accident autoroutier est une opération extrêmement dangereuse et, en ne prévoyant pas l'accompagnement nécessaire, la direction de la police de la route expose quotidiennement les agents à un danger démontré, s'insurge le SLFP Police.

Son préavis de grève court du 1er septembre au 5 janvier. Passé ce délai, en l'absence d'évolution, "les membres du cadre de la police de la route pourront aller goûter aux joies du constat d'accident autoroutier pendant la grève", conclut le syndicat.

Dimanche, un accident s'est produit vers 13H35 sur la jonction reliant l'E19 et le Ring à Machelen, en direction de Zaventem. Une équipe de la police de la route du Brabant, partie du poste de Reyers, s'était rendue sur place en vue de dresser un constat. Quand la dépanneuse est arrivée sur les lieux, deux policiers sont sortis de leur véhicule. Ils ont alors été happés par une voiture sortie à son tour de la route. Les deux agents se trouvent dans un état critique mais leurs jours ne sont plus en danger. Le conducteur du véhicule les ayant fauchés, est, lui, indemne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires