La police d'Anvers sommée d'élaborer une politique de lutte contre la discrimination et le racisme

25/04/16 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Belga

Le Comité P. Ce a enquêté sur des faits de racisme au sein du corps de police, rapporte Gazet van Antwerpen lundi. Et même si seule une minorité de personnes au sein de la police anversoise fait preuve de comportements à caractère raciste, cette minorité n'est pas rappelée à l'ordre par ses supérieurs ou collègues.

La police d'Anvers sommée d'élaborer une politique de lutte contre la discrimination et le racisme

© Image Globe

Le Comité P a débuté une enquête de contrôle en 2014 au sujet de la politique de lutte contre la discrimination au sein de la police d'Anvers, après une série de témoignages dans la presse faisant état de harcèlement et de discrimination.

Selon le Comité P, une "culture du silence" règne au sien du corps de police anversois, qui induit que les agents ne signalent pas les incidents à caractère raciste, par peur de représailles.

Le rapport se montre particulièrement critique envers le commandement du corps sous le précédent bourgmestre, qui aurait dû prendre des mesures. Pour le Comité P, un changement peut avoir lieu avec l'actuel chef de corps Serge Muyters. Ce dernier confirme dans le journal la nécessité d'un "pas de géant" dans le domaine de la diversité et de la lutte contre le racisme, dont les bases sont déjà mises en place avec la réforme de la Cellule diversité et des formations pour les agents dirigeants.

Une campagne interne débutera aussi en mai pour inciter le personnel à signaler les comportements racistes via un point de contact.

En savoir plus sur:

Nos partenaires