La police bolivienne arrête trois étrangers fabriquant des drogues synthétiques

12/11/16 à 21:28 - Mise à jour à 21:31

Source: Belga

(Belga) Trois étrangers, de nationalité argentine, belge et franco-néerlandaise, ont été arrêtés par les forces anti-drogue boliviennes pour avoir mis sur pied et exploité un laboratoire artisanal sophistiqué de drogues synthétiques, a indiqué la police.

"Une perquisition au domicile a permis de découvrir un laboratoire artisanal où se fabriquaient les drogues synthétiques les plus puissantes du monde", a expliqué à la presse Santiago Delgadillo, directeur de la Force spéciale de lutte contre le narcotrafic (FELCN). Le chef de la police a expliqué que les substances hallucinogènes étaient fabriquées à partir d'une catégorie de champignon (appelé cucumelo) importé d'Argentine. Après une série de combinaisons chimiques, les trafiquants obtenaient un chocolat imprégné de drogue. Le laboratoire opérait dans la zone sud de la ville de La Paz, proche d'un circuit touristique. Chaque chocolat était vendu 20 dollars dans les discothèques et pubs de la capitale. Par ailleurs, les agents ont saisi une substance élaborée avec une plante d'origine brésilienne (Jurema Preta ou mimosa hostilis) que les trafiquants ont vraisemblablement écrasée pour en extraire la substance alcaloïde qu'ils ont ensuite mélangée avec un diluant, pour être ensuite consommée par inhalation. Marco Antonio Alvarez, sous-directeur de la FELNC a indiqué que les produits découverts étaient "quelque chose de nouveau" à La Paz, et que c'était la première fois que la police anti-drogue avait saisi ce type d'hallucinogènes. (Belga)

Nos partenaires