La police aéroportuaire prolonge son préavis de grève dans l'attente d'une réunion jeudi

30/03/16 à 18:12 - Mise à jour à 18:12

Source: Belga

(Belga) La réunion de concertation de mercredi entre la police aéroportuaire à Zaventem et les autorités n'a pas permis de déboucher sur un accord. Les différentes parties ont convenu de se retrouver à nouveau jeudi à 14h00. Le préavis de grève de la police "a été mis en continuation" et sera à nouveau examiné à l'issue de la réunion de jeudi après-midi, a indiqué Vincent Gilles, président du SLFP-Police.

La police aéroportuaire prolonge son préavis de grève dans l'attente d'une réunion jeudi

La police aéroportuaire prolonge son préavis de grève dans l'attente d'une réunion jeudi © BELGA

Si les autorités (Intérieur et Justice, notamment) n'accèdent pas aux revendications des organisations syndicales, le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) et le SLFP-Police dans ce conflit, "il y aura une grève des policiers à l'aéroport de Zaventem", a précisé M. Gilles. Tant les services de contrôles à l'intérieur que les patrouilles pédestres ne seront pas opérationnels. Ces négociations se déroulent alors que les responsables de l'aéroport national étudient la possibilité d'une réouverture partielle après l'attentat qui a fait 16 morts mardi dernier. Cette réouverture n'interviendra pas avant jeudi après-midi au plus tôt. Le préavis de grève précède l'attentat. Quelques jours avant l'attaque, la police de l'aéroport avait en effet demandé de revoir à la hausse les mesures de sécurité à et autour de l'aéroport. Les syndicats réclament entre autres une garantie de contrôle de tous les passagers à l'entrée du hall des enregistrements. La gestion des ressources humaines et du matériel doit également être revue. "Certains services ne sont pas suffisamment équipés en radios, par exemple", illustre le président du SLFP-Police. La concertation de mardi, à laquelle a également pris part le chef de sécurité de la Brussels Airport Company (BAC), a duré deux heures trente et a été "âpre", selon M. Gilles. (Belga)

Nos partenaires