La Plateforme citoyenne organise l'accueil des réfugiés après la fermeture de l'Office des Etrangers

03/10/15 à 20:09 - Mise à jour à 20:09

Source: Belga

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés a tenu une réunion samedi après-midi pour discuter de la nouvelle organisation liée à son déménagement du parc Maximilien au quai de Willebroeck.

La Plateforme citoyenne organise l'accueil des réfugiés après la fermeture de l'Office des Etrangers

Parc Maximilien à Bruxelles, le 5 septembre 2015 © Belga Image

Une assemblée générale est prévue dimanche de la semaine prochaine. Une discussion est en cours avec l'Université libre de Bruxelles (ULB) pour loger en urgence les réfugiés qui arrivent après la fermeture de l'Office des Etrangers, en complément de l'hébergement en famille.

La plateforme se concentrera cette semaine sur l'aménagement du nouveau local quai de Willebroeck, où Médecins du Monde continue à dispenser les soins de santé et Oxfam à assurer la distribution de vêtements.

Le WTC-III, géré par la Croix-Rouge de Belgique, n'accepte que ceux qui ont reçu un premier papier de l'Office des Etrangers. En réaction, la plateforme a installé quatre grandes tentes devant le bâtiment pour accueillir les personnes qui arrivent en soirée et durant le week-end, périodes de fermeture de l'Office des Etrangers.

La Plateforme estime que 60 à 90 personnes ont été prises en charge vendredi soir. Une cinquantaine de sans-papiers campent, par ailleurs, quai de Willebroeck. "Les sans-papiers sont dans un combat de plus long terme et la Plateforme soutient ce combat", assure Véronique, une de ses membres. "On va faire pression avec eux pour que les migrants économiques et les réfugiés politiques ne soient plus considérés comme deux formes de migration différentes, parce que les deux s'entremêlent souvent".

En concertation avec Médecins du monde, le Samusocial et Oxfam, la Plateforme a décidé de fermer le camp Maximilien, estimant que la sécurité pour 800 personnes ne pouvait plus être garantie et que les conditions climatiques devenaient difficiles. Ce refus de pérenniser le camp sera expliqué lors de la prochaine assemblée générale. L'argent récolté est toujours bloqué sur le compte de la Plateforme et n'a pas été utilisé. Une partie des dons matériels faits par des particuliers est en train d'être envoyée à Calais en France.

En savoir plus sur:

Nos partenaires