La petite Diana a été étranglée par sa mère

23/05/12 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Le Vif

La mère de Diana a étranglé sa fille dans la nuit de dimanche à lundi avant de la découper en morceaux et de la cacher dans le congélateur.

La petite Diana a été étranglée par sa mère

© Belga

C'est suite aux aveux de la mère qu'on a pu retrouver la petite Diana. Elle n'a pas donné d'explication sur le mobile qui l'a poussée à commettre un tel geste.

Au cours d'une conférence de presse, le procureur du Roi faisant fonction de Charleroi, Pierre Magnien a expliqué que la mère a étranglé Diana avant de la découper en morceaux et de les emballer dans des sacs. Elle aurait ensuite caché la dépouille dans un congélateur colonne. Les enquêteurs s'étaient déjà rendus la veille sur place, mais n'avaient rien trouvé. Le congélateur à tiroir pouvant à priori difficilement cacher un corps et les sacs étant caché derrières des sachets contenant
de la nourriture. Des vêtements ensanglantés ont également été découverts dans la machine à laver tombée en panne pendant le programme de nettoyage.

Vers 10 heures 30 une équipe de la Cellule disparition, accompagnée du juge d'instruction Pierre Hustin et du Procureur du Roi par interim Pierre Magnien ont investi le domicile de la femme, impasse de la Croisette à Châtelineau. La ruelle a été rapidement bouclée par les forces de l'ordre qui ont sorti des bâches peu après 11 heures, a constaté Belga sur place. Le corps sans vie de la petite Diana Farkas a été retrouvé au domicile de la mère.

Les circonstances de la disparition de la petite fille restent obscures et les différentes versions de la mère sèment le trouble. Dans une première version, la mère déclare avoir déposé sa fille lundi vers 9 h à son école de Bertransart à Gerpinnes, où elle fréquente la classe de 2e maternelle. Elle dit l'avoir laissée dans le couloir jouxtant sa classe. Or, cette classe était exceptionnellement déplacée au réfectoire pour une répétition de spectacle de fancy-fair. Ce n'est que lorsqu'elle est venue rechercher l'enfant que la disparition a été signalée aux autorités. Le personnel enseignant affirme n'avoir vu ni Diana, ni sa mère. Des recherches ont cependant été effectuées aux alentours de l'école, sans résultat.

Confrontée aux relevés téléphoniques de la police indiquant qu'elle ne s'était pas rendue à Gerpinnes ce lundi, la mère a modifié sa version des faits. Selon ses dernières explications, elle aurait laissé Diana dans la voiture à Châtelineau, le temps de faire une course sur le chemin de l'école. À son retour, la petite avait disparu et, dans la panique, la mère n'aurait pas osé le signaler.

Devant ces différentes versions, le juge d'instruction Pierre Hustin a décidé de prolonger de 24 heures la privation de liberté de la mère de Diana. La mère n'a pour l'heure fait l'objet d'aucune inculpation et n'est pas sous mandat d'arrêt. Autrefois limitée à 24 heures, la privation de liberté peut être doublée, selon les nouvelles dispositions engendrées par la loi Salduz.

Séparé la mère de Diana, le père a quant à lui affirmé lors de son audition n'être au courant de rien.

LeVif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires