La perte d'indépendance de l'AFCN évoquée ne s'appuie pas sur des faits, selon son CA

30/04/16 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Belga

(Belga) La perte graduelle d'indépendance de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) par rapport au monde politique et économique évoquée dans un audit sur la communication de cette institution, dont les résultats avaient été dévoilés en début de semaine par les partis écologistes, "ne s'appuie que sur des impressions et non sur des éléments factuels", indique samedi le conseil d'administration de l'Agence, au lendemain de sa réunion. Celui-ci réaffirme son attachement aux valeurs "d'intégrité" et "d'indépendance".

D'après les écologistes, il est question dans cet audit d'un "climat interne toxique", d'un "manque de leadership" et de "luttes de pouvoir" chez le gendarme nucléaire belge. Il y règnerait également une "impression" selon laquelle "l'indépendance de l'Agence vis-à-vis du monde politique et économique se réduit peu à peu". Quant à la communication, elle serait mise à l'écart et laissée trop souvent ou trop longtemps sans réponse alors qu'elle doit répondre aux questions des journalistes. Le CA dit prendre acte des recommandations du bureau Whyte Corporate Affairs, dont il a approuvé les recommandations. L'AFCN doit ainsi notamment revoir la place de la communication dans son organigramme, revoir les missions et tâches du service de communication et/ou redéfinir sa composition, et trouver les bons équilibres entre transparence et pédagogie dans sa communication. En attendant la formalisation des points précédents, l'Agence doit mettre en oeuvre "une série d'actions plus tactiques", dont elle demande à son directeur général de les mettre en oeuvre dans les meilleurs délais. Le CA se réunira, en outre, rapidement pour décider des suites à réserver aux différents constats de l'audit, précise-t-il encore. (Belga)

Nos partenaires