La pénurie de magistrats francophones tournerait à la catastrophe, selon l'UPM

02/11/17 à 12:46 - Mise à jour à 12:48

Source: Belga

(Belga) Les parquets francophones sont confrontés à une pénurie inédite, affirme Vincent Macq, procureur du Roi à Namur récemment nommé président de l'Union professionnelle de la magistrature (UPM), dans La Libre Belgique jeudi.

"Les effectifs fondent comme neige au soleil et l'avenir s'annonce particulièrement sombre. La ré­serve de recrutement est insuffisante pour combler les places vacantes, lorsque celles­-ci sont miraculeusement publiées", explique-t-il à La Libre Belgique. "Dans le sud du pays, il manque actuellement 40 'parquettiers' pour remplir les cadres à ... 90 %. Et il n'y a plus, dans la réserve de recrutement, que 14 stagiaires en ordre de 'postulation'", décrit le magistrat qui signale qu'"on court droit à la catastrophe". Il va y avoir en effet des départs à la retraite et la prochaine réserve de recrutement ne sera constituée que dans deux ans. "Ce phénomène était annoncé depuis longtemps mais l'exécutif n'a pris aucune mesure pour l'anticiper ou l'atténuer", ajoute­-t­-il. Dans le message qu'il a envoyé aux membres de l'Union, il constate que "les économies qui nous sont imposées sans la moindre vision et les législations prétendument modernistes nous ont amenés à une situation de crise qui ne semble émouvoir personne". (Belga)

Nos partenaires