La pauvreté explose: +23% de minimexés à Bruxelles et en Wallonie

27/02/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

En cinq ans, le nombre des personnes bénéficiant du RIS (le revenu d'intégration sociale) a augmenté de 19% sur l'ensemble du pays, de 23,5% à Bruxelles et de 23% en Wallonie, selon les chiffres du SPP Intégration sociale, relayés par Sudpresse ce jeudi.

La pauvreté explose: +23% de minimexés à Bruxelles et en Wallonie

© Belga

Si l'on compare les chiffres sur les cinq dernières années, de2008 à 2013, on constate qu'au niveau national le nombre de personnes bénéficiant du RIS a augmenté de 19%, avec de grandes disparités régionales: +7,5% en Flandre, +23,5% à Bruxelles et + 23% en Wallonie.

C'est la province du Hainaut qui enregistre la hausse la plus forte de personnes minimexées aidées par les CPAS (+34%, 19.231 personnes), suivie par Namur (+30%, 5.392), le Luxembourg (+27%, 2.019), le Brabant wallon (+15%, 2.029) et Liège (+12%, 19.231).

Près de 100.000 minimexés en 2013

Il y a eu l'an dernier en Belgique une moyenne de 98.401 personnes minimexées, soit une hausse de 3,3% par rapport à la même période en 2012 (95.352 personnes).

Au niveau des Régions, Bruxelles arrive en tête avec 4,8% de minimexés de plus (28.677), suivie par la Flandre (+2,8%, 23.876) et par la Wallonie (+2,5%). La Wallonie reste toutefois toujours en tête du nombre de personnes bénéficiant du RIS, avec 45.848 minimexés pris en charge.

Ces chiffres ont de quoi inquiéter à 10 mois de l'exclusion de 55.000 chômeurs dont une partie bénéficiera du revenu d'intégration sociale...

Les chiffres du SPP Intégration sociale ne portent que sur les dix premiers mois de 2013, cependant les deux derniers mois ne devraient pas faire varier ce constat. "Ces données connaissent chaque année des fluctuations saisonnières, mais elles concernent essentiellement les mois de juillet et août durant lesquels certains étudiants retrouvent des jobs d'été leur permettant de se passer momentanément du revenu d'intégration sociale", explique un membre du SPP dans les journaux de Sudpresse.

Cette hausse l'an dernier fait suite à deux années de relative stabilisation, avec une hausse de 0,5% en 2012 et une baisse de 0,8% en 2011.

Nos partenaires