Là où De Croo voit un statu quo, Reynders constate des progrès

25/02/15 à 21:14 - Mise à jour à 21:14

Source: Belga

"Ce que j'ai dit samedi soir à la résidence de l'ambassadeur a, semble-t-il, surtout été mal accueilli en Belgique" précise Dr Croo.

Là où De Croo voit un statu quo, Reynders constate des progrès

© Belga

"J'ai pu rencontrer huit ministres différents et le président durant notre mission au Congo et, à cette occasion, les sujets qui semblent avoir donné lieu à une certaine controverse en Belgique n'ont pas été abordés", a commenté mercredi le ministre belge de la Coopération Alexander De Croo dont la franchise des critiques visant le régime Kabila avaient été dénoncées par son prédécesseur, le socialiste Jean-Pascal Labille mais aussi par le porte-parole du gouvernement congolais. "Ce que j'ai dit samedi soir à la résidence de l'ambassadeur a, semble-t-il, surtout été mal accueilli en Belgique", a précisé M. De Croo qui avait notamment dénoncé le statu quo au Congo en proie à d'importants problèmes démocratiques.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a en revanche indiqué mercredi avoir remarqué des progrès depuis sa dernière visite au Congo. "Il y a du progrès dans le processus démocratique, avec la publication du calendrier électoral, et les groupes rebelles dans l'est du Congo sont appréhendés", a-t-il souligné. "Nous collaborons favorablement avec le Congo. Le verre est toujours aussi plein qu'avant la mission, et nous tenterons de faire en sorte qu'il le soit encore plus dans les prochaines années". Les deux ministres ont souligné mercredi auprès du président Kabila l'importance de voir la croissance économique profiter à l'ensemble de la population congolaise, et que cette croissance aille de pair avec le respect des droits de l'homme. "Comment Kabila a réagi à cela? Cela, il faut lui demander", a indiqué M. De Croo. Le président a refusé toute interview mercredi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires