"La nouvelle rente nucléaire rapportera plus"

12/11/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Le Vif

La nouvelle contribution qu'Electrabel devra payer en raison de la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires rapportera plus à l'Etat que la rente nucléaire, a indiqué le secrétaire d'Etat à l'Energie Melchior Wathelet sur Radio 1.

"La nouvelle rente nucléaire rapportera plus"

© Belga

La rente nucléaire, 550 millions d'euros payés annuellement par Electrabel, disparaîtra et sera remplacée par un nouvel accord. Selon le Conseil d'Etat, cet accord n'est pas assez contraignant. Melchior Wathelet dément, mais ne souhaite pas associer définitivement un montant à l'accord avec le producteur d'énergie. "Bien sûr, nous avons des estimations. Tout le monde peut faire son estimation pour le futur, mais cela dépend de l'évolution des prix de l'électricité", explique-t-il. Le secrétaire d'Etat consent juste à dire que cet accord rapportera beaucoup plus que la rente nucléaire actuelle.

Melchior Wathelet prend la défense d'Electrabel. "La prolongation leur coûte 600 millions d'euros, et le bénéfice va à 70% à l'Etat et à 30% à Electrabel et EDF. Connaissez-vous beaucoup de secteurs où le bénéfice et partagé de cette manière? "L'argent récolté par ce biais sera, pour deux tiers, investi dans les parcs éoliens offshore, a encore précisé Melchior Wathelet.

Les conventions avec EDF et GDF seront publiques lorsqu'elles auront été signées

Les conventions qui seront signées avec EDF et GDF en vue de prolonger l'activité de Tihange 1 de 10 ans seront publiques lorsqu'elles auront été signées, a indiqué mardi le secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, devant la Commission de l'Economie de la Chambre.

La Commission a entamé mardi la discussion du projet de loi qui met en oeuvre une partie du plan "Wathelet" visant à garantir la sécurité d'approvisionnement électrique de la Belgique. L'une des dispositions revoit le calendrier de fermeture des centrales nucléaires arrêté dans une loi de 2003. L'activité de Tihange 1 sera prolongée de dix ans, soit jusqu'en 2025. La mesure doit à la fois garantir la sécurité d'approvisionnement et favoriser la transition vers d'autres sources de production en soutenant l'investissement.
Les propriétaires de la centrale, GDF et EDF, devront investir quelque 600 millions d'euros pour prolonger son activité. L'opposition Ecolo-Groen s'est inquiétée de la convention qui couchera sur papier l'accord entre l'Etat belge et les deux sociétés. Rejointe par la N-VA, elle a demandé avec insistance que le projet de texte lui soit communiqué. Refus de la majorité: un projet de convention n'a pas de valeur juridique. "C'est Electrabel (exploitant de la centrale) qui décidera lui-même combien il doit investir", a lancé Kristof Calvo (Groen-Ecolo).La convention sera auditée et évaluée par la CREG, a rétorqué M. Wathelet.

Le secrétaire d'Etat a plaidé la nécessité de prolonger Tihange 1. "Ceux qui plaident pour que l'on ne prolonge rien mettent en péril la sécurité de l'approvisionnement", a-t-il affirmé. Le débat s'est résumé mardi à une discussion de procédure. Les parlementaires entreront dans le vif du sujet mercredi au cours d'une séance annoncée "au finish".

Nos partenaires