La nouvelle banque de données ADN des personnes disparues enfin sur les rails

23/05/18 à 11:25 - Mise à jour à 11:26

Source: Belga

(Belga) La cellule personnes disparues de la police fédérale va rouvrir environ 300 dossiers non résolus des dix dernières années. La nouvelle banque de données ADN étant enfin sur les rails, il pourrait y avoir des avancées dans des affaires enlisées, se réjouit mercredi dans Het Laatste Nieuws Katty Doms, enquêtrice au sein de la cellule.

Grâce à la banque des données, des comparaisons ADN entre un corps retrouvé et les empreintes de personnes disparues pourront prochainement être automatiquement réalisées. Ce dispositif, qui aurait dû être opérationnel depuis un an, devrait l'être pour cet été. Un budget de 342.000 euros sera dégagé annuellement pour assurer son fonctionnement, a confirmé le ministre de la Justice Koen Geens. Ces moyens serviront également à l'échange international de profils ADN de suspects et de condamnés. Un financement apporté par l'Union européenne à cet égard arrive à échéance en juillet. "Nous prenons nos responsabilités. Cet échange est surtout très important pour les instructions judiciaires nationales et internationales", souligne le ministre dans un communiqué. (Belga)

Nos partenaires