La nomination de Cédric Frère au poste de régent mine le sérieux de la Banque Nationale

25/04/18 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Knack

La crédibilité de la Banque Nationale en prend un coup et le gouvernement Michel n'y est pas étranger.

La nomination de Cédric Frère au poste de régent à la Banque Nationale entraîne une vague d'indignation rarement vue dans le monde économico-financier. Cédric Frère succède à son père, Gérald Frère. Il y a vingt ans, ce dernier a pris la place au conseil de régence de son père Albert Frère, l'un des Belges les plus fortunés et détenteur du holding GBL. La décision a entraîné un commentaire particulièrement acéré du quotidien De Tijd qui estime qu'un mandat de régent à la Banque Nationale qui passe de père en fils est digne d'une "république bananière".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires