Rosanne Mathot
Rosanne Mathot
Journaliste
Opinion

17/11/16 à 13:35 - Mise à jour à 13:37

La nana na était nue

Le Café Geyser : un tiers de fiction, un tiers de dérision, un tiers d'observation. Et un tiers de réalité. Où il est question d'une Chinoise polyandre, d'un rabbin triturant culotte et de langes de l'espace.

POF ! Le bouchon avait sauté. Pourquoi ? Pourquoi les bouchons tiennent-ils, comme ça, pendant des années, avant de décider subitement, un jour, qu'ils n'en peuvent plus ? Qu'est-ce qui fait que, tout d'un coup, un bouchon se dise qu'il est temps pour lui de lâcher l'affaire et de céder à la pression ? Lorsque la bouteille de champagne a explosé, le rabbin a vivement sursauté. La fille assise en face de lui, dans ce café bondé, n'a pas tressailli dans son imperméable à capuche. Elle s'est bornée à redresser un peu la pancarte sur laquelle elle a inscrit, en belles lettres sombres : " Dirk Frimout, c'est moi ! "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires