La N-VA veut faire entendre les prisonniers par Skype

13/04/15 à 10:49 - Mise à jour à 16:08

Source: Het Nieuwsblad

Comme le transport des prisonniers coûte une "fortune", la N-VA désire faire entendre les prisonniers par Skype au lieu de les transférer au tribunal. Selon la députée Kristien Van Vaerenbergh, ce système serait beaucoup moins onéreux.

La N-VA veut faire entendre les prisonniers par Skype

Le transfert de Marc Dutroux et ses complices en 2004 © BELGA

D'après une information relayée par le quotidien Het Nieuwsblad, la N-VA a déposé une proposition de loi dans ce sens. "Transférer Marc Dutroux de la prison au palais de justice de Bruxelles a coûté 100.000 euros au contribuable" déclare la députée N-VA Kristien Van ­Vaerenbergh au Nieuwsblad. "Souvent les séances auxquelles sont transférés quotidiennement des centaines de détenus sont très courtes. La chambre du conseil pourrait très bien décider en quelques minutes du maintien en détention" ajoute-t-elle.

Les fourgons cellulaires et les effectifs mis en oeuvre pour le transport des prisonniers coûtent cher. D'après Het Nieuwsblad, la Justice utilise parfois des taxis, à cause du manque de voitures cellulaires.

"Les auditions par vidéo pourraient faire baisser considérablement le nombre de transferts de détenus" estime Van Vaerenbergh. Les prisonniers seraient entendus en prison par les juges qui se trouveraient dans le palais de justice.

"Grâce à ce système, les agents du corps de sécurité - notamment responsables des transferts - auront plus de temps pour assurer la sécurité dans les palais de justice, ce qui relève également de leur compétence" explique la députée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires