La N-VA veut-elle faire supprimer le sénat?

14/11/14 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Source: Belga

Le Sénat, dont les compétences ont été réduites à peu de chose depuis la sixième réforme de l'Etat, est menacé, selon certains sénateurs, qui dénoncent "l'obstruction" de la N-VA et "son attitude minimaliste".

La N-VA veut-elle faire supprimer le  sénat?

Pol Van Den Driessche (N-VA), Andries Gryffroy (N-VA) et Miranda Van Eetvelde (N-VA), vendredi 7 novembre 2014 © Belga Image

Ce sont les partis d'opposition qui s'inquiètent le plus, mais pas seulement. Sa nouvelle présidente Christine Defraigne (MR) défend, elle aussi, son assemblée face aux nationalistes, peut-on lire vendredi dans Le Soir et La Libre Belgique. La N-VA ne porte pas le Sénat dans son coeur. Deux commissions et le comité d'égalité hommes-femmes ont été supprimés à sa demande. Et en matière d'encadrement du personnel ou de la fréquence des réunions aussi, la N-VA freine, indique Le Soir.

Sa présidente, Christine Defraigne, entend bien défendre son assemblée. Dans un entretien accordé à La Libre Belgique, elle estime que le parti nationaliste fait totalement fausse route en voulant la mort du Sénat. "Et je m'emploierai à le lui démontrer", assure-t-elle. "Si nous devions arriver à un système confédéral à la fin, ce serait une erreur fondamentale de penser que le Sénat n'aurait pas son utilité. Même dans une logique confédérale, le Sénat permettrait aux entités confédérées, Flandre ou Wallonie, de mettre la pression sur le gouvernement".

En savoir plus sur:

Nos partenaires