La N-VA veut brider le pouvoir des syndicats ferroviaires

10/12/15 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Belga

(Belga) La N-VA veut augmenter la pression sur les syndicats des chemins de fer. Elle menace de faire supprimer l'article de la loi organisant la concertation sociale à la SNCB qui dit qu'il faut une majorité des deux tiers au comité paritaire national. "Si les syndicats continuent à agir de manière déraisonnable, je pense qu'il sera possible de trouver une majorité en ce sens", estime la députée N-VA Inez De Coninck jeudi dans De Tijd.

La N-VA veut brider le pouvoir des syndicats ferroviaires

La N-VA veut brider le pouvoir des syndicats ferroviaires © BELGA

Après que les syndicats ont rejeté mardi le projet d'accord social à la SNCB, la N-VA avait déjà estimé que le texte n'allait pas assez loin. "On touche à peine aux vaches sacrées", déplorait-elle. Les directions de la SNCB et d'Infrabel ont entre-temps fait savoir qu'elles voulaient appliquer de manière unilatérale certaines mesures pour augmenter la productivité. Le front commun syndical a réagi mercredi soir en annonçant cinq jours de grève pour janvier. Jeudi, la N-VA met la pression sur les syndicats. Le parti voit dans la loi sur la concertation sociale à la SNCB un ancrage important du pouvoir des syndicats. Au comité paritaire national, les syndicats et la direction ont chacun la moitié des votes, mais il faut une majorité des deux tiers pour appliquer un accord. "La conséquence est que les syndicats peuvent bloquer facilement chaque adaptation au règlement de travail", indique la députée Inez De Coninck. Elle menace de faire supprimer l'article qui permet ce système. "Si les syndicats continuent à agir de manière déraisonnable, je pense qu'il sera possible de trouver une majorité en ce sens", estime-t-elle. "Le but serait alors qu'une majorité simple suffise." Le quotidien qualifie la démarche de la N-VA de "principalement symbolique", car l'accord des syndicats est également nécessaire pour parvenir à un accord social avec une majorité simple. (Belga)

Nos partenaires