La N-VA stable au-dessus des 30%, selon un nouveau sondage

25/04/14 à 18:30 - Mise à jour à 18:30

Source: Le Vif

La N-VA est toujours pointée largement en tête et dépasse les trente pour cent pour l'ensemble des scrutins sauf pour les européennes, selon un sondage De Standaard VRT, publié vendredi soir. Le CD&V est le deuxième parti, mais au fédéral il reste sous la barre des 20%. Groen franchit la barre des 10% alors que le Vlaams Belang s'effondre, en-dessous des 7%.

La N-VA stable au-dessus des 30%, selon un nouveau sondage

© BELGA

La VRT et le Standaard ont sondé l'électeur flamand pour les trois scrutins. Il en ressort que 32,2% d'entre eux voteraient pour la N-VA au fédéral, soit 4% de plus qu'en 2010. Aux élections régionales flamandes, la N-VA obtient 33,2% dans ce sondage. Il n'y a qu'aux européennes qu'elle reste en-deçà des 30% mais avec 27,3%, la progression est énorme par rapport à 2009 (9,88%).

Au CD&V, les résultats sont en dents de scie. Le parti obtient 16,4% aux fédérales, le pire résultat jamais obtenu dans un sondage et 1,2% de moins qu'en 2010. Aux élections régionales, le CD&V se retrouve en revanche au-dessus de la barre des 20%.

L'Open Vld obtient un résultat inverse. Il est crédité de 15,1% aux fédérales, le meilleur sondage jamais obtenu depuis les élections de 2010, mais seulement de 12,7% aux élections flamandes, soit 2,4% de moins qu'en 2009. Les libéraux flamands progressent bien aux européennes.

Le sp.a se porte bien. Il est au-dessus des 14% aux élections fédérales et flamandes. Son plus grand concurrent est Groen (10,5% aux fédérales et 9,1% aux élections flamandes). Le PvdA+ (PTB) se trouve juste en-dessous du seuil d'éligibilité de 5%, comme la Lijst Dedecker. Le Vlaams Belang se rapproche également de ce seuil. Il est crédité de 7%.

La secrétaire d'Etat aux Migrations Maggie De Block (Open Vld) est la personnalité la plus populaire, devant le ministre-président Kris Peeters et le président de la N-VA, Bart De Wever. 1.030 Flamands ont été sondés dans le cadre de cette enquête.

Nos partenaires