La N-VA relance sa revendication d'une fusion des zones de police à Bruxelles

06/04/16 à 08:17 - Mise à jour à 08:17

Source: Belga

(Belga) La N-VA bruxelloise a relancé mercredi une vieille revendication flamande, celle de la fusion des six zones de police de la Région capitale, qui permettrait, selon le chef de groupe des nationalistes au parlement régional, Johan Van den Driessche, d'accroître l'"efficience" des forces de police et de "faire de réels progrès en matière de sécurité".

La N-VA relance sa revendication d'une fusion des zones de police à Bruxelles

La N-VA relance sa revendication d'une fusion des zones de police à Bruxelles © BELGA

Il dénonce, dans une carte blanche publiée par le journal 'La Libre Belgique', la "particratie francophone" qui s'oppose, selon lui, à une telle fusion et au transfert de pouvoirs des zones de police en faveur d'une "unité de commandement" placée sous la responsabilité du ministre-président bruxellois. "En tant que Flamand né, vivant et travaillant à Bruxelles, il ne vaut mieux pas faire faire une telle proposition (de fusion). Elle est considérée (comme) indécente par le ministre-président Rudi Vervoort (...). Au nom de notre sécurité, je refuse pourtant de m'incliner", affirme M. Van den Driessche, qui estime que les attentats commis le 22 mars à l'aéroport de Bruxelles-National et dans la station de métro Maelbeek "ont explicitement mis la fusion des six zones de police de Bruxelles à l'ordre du jour". Ces attentats avaient été préparés dans les communes de Forest, de Molenbeek et de Schaerbeek "qui se situent dans trois zones de police différentes", fait valoir le chef de files des députés régionaux N-VA. Il souligne "qu'il n'y a pas que des Flamands, mais aussi des leaders d'opinion francophones (...) qui sont convaincus de la nécessité d'une meilleure organisation de la région et de ce que la fusion des six zones de police s'inscrit logiquement dans ce cadre". (Belga)

Nos partenaires