La N-VA relance le communautaire - Charles Michel ne s'est pas trompé, il a été trompé

13/01/16 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Belga

(Belga) "Charles Michel ne s'est pas trompé sur la N-VA: il a été trompé", a estimé mercredi le président du PS Elio Di Rupo après que le président du parti Bart De Wever a annoncé vouloir relancer en interne la réflexion institutionnelle sur l'insistance du mouvement flamand.

La N-VA relance le communautaire - Charles Michel ne s'est pas trompé, il a été trompé

La N-VA relance le communautaire - Charles Michel ne s'est pas trompé, il a été trompé © BELGA

Le gouvernement fédéral a fait du socio-économique son cheval de bataille, laissant de côté le communautaire. Lorsqu'il était président du MR, Charles Michel n'avait pas été tendre vis-à-vis de la N-VA mais après la formation du gouvernement et la mise au frigo des enjeux institutionnels, il avait révisé son jugement. "Sur la N-VA je me suis trompé. Je me suis trompé avant les élections et j'ai fait une erreur d'appréciation comme à peu près je pense tous les observateurs francophones qui étaient convaincus qu'il ne serait pas possible pour la N-VA, après les élections, de renoncer à 100% à son programme institutionnel et communautaire pendant les cinq prochaines années", avait indiqué le Premier ministre sur la RTBF en mai 2015. Or, aujourd'hui, après avoir déjà multiplié les déclarations communautaires depuis une semaine, la N-VA dit clairement qu'elle rouvre le débat institutionnel, constate le parti socialiste. Pour le président du PS, Elio Di Rupo, "Charles Michel ne s'est pas trompé sur la N-VA: il a été trompé". Selon lui, "la N-VA n'a jamais laissé tomber ses revendications communautaires" et "aujourd'hui, elle affirme encore plus ouvertement qu'elle relance le débat institutionnel". "Il est grand temps que le Charles Michel et le MR se réveillent: ils doivent enfin, et sérieusement, rappeler à l'ordre leur partenaire de gouvernement", a jugé M. Di Rupo. (Belga)

Nos partenaires