La N-VA recherche péniblement 50 collaborateurs francophones

21/10/14 à 10:14 - Mise à jour à 22/10/14 à 11:14

Source: Rtbf

La N-VA a lancé une sélection de recrutement d'une cinquantaine de francophones pour ses différents cabinets et ce n'est pas une mince affaire.

La N-VA recherche péniblement 50 collaborateurs francophones

Bart De Wever (N-VA) © BELGA

"Parti nationaliste flamand cherche francophones", c'est de cette manière que la N-VA recrute de l'autre côté de la frontière linguistique. Le parti a en effet lancé une sélection de recrutement d'une cinquantaine de francophones pour ses différents cabinets, selon la RTBF. Rien que l'intitulé de l'annonce semble rebuter le chaland francophone et après les polémiques de la semaine dernière - Bart De Wever a qualifié de "foutaises francophones" le débat sur la collaboration - les candidats de langue française ne se pressent pas au portillon. Autre difficulté rencontrée par le parti flamand : il n'a pas de consoeur idéologique en Wallonie où il pourrait aller puiser des collaborateurs capables de pouvoir expliquer aux francophones sa politique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires