La N-VA rappelle Bourgeois à l'ordre

18/03/13 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

Les députés de la N-VA Ben Weyts et Jan Jambon tempèrent les déclarations de Geert Bourgeois qui espère l'autonomie flamande ainsi que le poste de ministre-président. Kris Peeters (CD&V) est également surpris.

La N-VA rappelle Bourgeois à l'ordre

© Belga

Le ministre flamand Geert Bourgeois (N-VA) a déclaré espérer un résultat de 40 pour cent pour son parti aux élections de 2014. En faisant ce score, il veut mettre les partis francophones à genoux et obtenir une autonomie flamande totale. Il a également clairement fait comprendre son intérêt pour le poste de ministre-président.

Ses collègues Ben Weyts et Jan Jambon freinent son enthousiasme: "Nous ne formons pas encore de liste" déclarent les deux hommes politiques dans le journal De Standaard. "La répartition des rôles pour la mère de toutes les élections n'est pas encore à l'ordre du jour". Jambon se dit "content de connaître les ambitions de Geert".

"Une Flandre plus forte en Belgique"

Le ministre-président flamand Kris Peeters a réagi sur la VRT aux ambitions de Geert Bourgeois. Il se sent surpris par les déclarations de ce dernier. "Je ne savais pas que c'était son ambition. Mais finalement, je n'ai rien dire à ce sujet. L'électeur décidera en 2014".

Dans son interview contesté, Bourgeois a demandé le soutien du CD&V et de l'Open VLD pour finaliser l'autonomie flamande. Peeters souligne que son parti ne caresse pas cette ambition. "Nous voulons finaliser la sixième réforme de l'état, et après on verra." Selon Peeters les Flamands ne gagnent rien à une Flandre autonome et indépendante. "Ce n'est pas bon pour les citoyens et les entreprises. Je plaide pour une Flandre plus forte en Belgique".
Peeters souligne néanmoins que l'ambiance dans le gouvernement flamand reste bonne.

EA

En savoir plus sur:

Nos partenaires