"La N-VA peut se passer de Bart De Wever. L'Église a aussi survécu au Christ, non ?"

24/01/18 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Knack

Tous les partis entament deux années électorales de suite, et ils veulent tous se présenter sous leur meilleur jour à l'électeur. Pour Fons Van Dyck, ils ne réussiront que si les partis sont conscients de leur corebusiness, et s'y tiennent. Les uns sont plus doués que les autres.

Fons Van Dyck est parfois qualifié d'"homme de la pub", mais c'est là une sous-estimation. Depuis plus de vingt-cinq ans, il est témoin privilégié et acteur de l'actualité politique dans ce pays. Il y a quelques années, Van Dyck a étayé son expérience professionnelle d'un doctorat dans lequel il étudie pourquoi certaines "marques" réussissent à survivre et se renforcer et d'autres pas - même si elles ont été leaders sur le marché. Le parallèle avec les "marques" politiques est évident.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires