La N-VA et le CD&V rappellent Bellot à l'ordre

26/05/16 à 10:35 - Mise à jour à 10:34

Source: De Morgen

À en croire une information relayée par le quotidien De Morgen, les grèves spontanées à la SNCB ne sont pas le seul problème du ministre de la Mobilité François Bellot (MR). La N-VA et le CD&V ont fustigé ses projets au sein de la commission Infrastructure.

La N-VA et le CD&V rappellent Bellot à l'ordre

François Bellot © BELGA

Ministre de la Mobilité depuis à peu plus d'un mois, François Bellot se retrouve confronté à une grève spontanée à la SNCB et à la ire du CD&V et de la N-VA qui fustigent ses propositions de tolérance zéro pour l'alcool et de permis de conduire.

Comme l'explique De Morgen, Bellot plaide en faveur d'une tolérance zéro en matière d'alcool pour les chauffeurs débutants. Le ministre souhaite baisser le taux d'alcool autorisé à 0,2 pro mille durant les trois années qui suivent l'obtention du permis. "Nous sommes étonnés, car cela ne figure absolument pas dans l'accord gouvernemental. Les experts disent aussi que cela n'a aucun effet sur le nombre de victimes sur la route. Nous devons en discuter", a déclaré la députée Inez De Coninck (N-VA).

Jef Van den Bergh (CD&V) partage cet avis. Selon lui, la mesure n'améliorera pas la sécurité et concerne des personnes qui respectent déjà les règles en vigueur. Il estime aussi que les conducteurs auront l'impression qu'après trois ans ils auront le droit de boire et conduire.

Au grand dam de la N-VA, Bellot n'aurait pas mentionné le permis à points dans son texte alors que l'accord gouvernemental stipule que le permis à points sera analysé en profondeur en vue d'un lancement éventuel. Le CD&V s'est quant à lui dit "déçu" par le ministre.

Si le ministre libéral a promis de tenir compte des critiques, il a également défendu son projet: "Depuis plus de vingt ans, il n'y a plus de vision globale sur la mobilité. Une vision où les mesures sont fixées à court et à long terme. C'est pourquoi je voudrais établir un plan stratégique en concertation avec les régions". (CB)

Nos partenaires