La N-VA et l'Open VLD excédés par Kris Peeters

06/01/15 à 10:53 - Mise à jour à 10:52

Source: De Morgen

Selon une information relayée par les quotidiens De Morgen et De Standaard, la N-VA et l'Open VLD sont excédés par les déclarations de Kris Peeters (CD&V) en faveur de l'impôt sur la fortune.

La N-VA et l'Open VLD excédés par Kris Peeters

Kris Peeters © BELGA

Avant les vacances de Noël, Bart De Wever (N-VA) avait déjà laissé entendre à ses militants que le CD&V freinait le gouvernement. L'attitude de Kris Peeters semble confirmer les propos du président de la N-VA. Ce dimanche, le vice-premier ministre démocrate-chrétien a en effet plaidé en faveur d'un impôt sur la fortune sur les ondes de VTM alors que le premier ministre Charles Michel (MR) souhaitait mettre fin aux querelles étalées dans la presse.

"L'impression domine que tous ne fournissent pas les mêmes efforts. C'est pourquoi nous encouragerons les gens à activer leur capital passif. Il ne sera plus possible de s'enrichir en dormant" a déclaré Kris Peeters, suscitant l'énervement de l'Open VLD et de la N-VA.

Interrogé par le journal De Morgen, un député libéral flamand fustige l'attitude de Peeters. "Son attitude est inacceptable pour un vice-premier ministre. Il a le devoir de défendre la politique du gouvernement. S'il trouve que la perception domine que les charges ne sont pas réparties équitablement, il doit mieux expliquer les décisions".

Selon De Morgen, les nationalistes flamands sont également excédés par Peeters. "Ce jeu ne peut plus durer" lui a confié un membre du parti. La N-VA attend les propositions du ministre des Finances Johan Van Overtveldt qui prépare un projet de tax shift.

En savoir plus sur:

Nos partenaires