La N-VA est trop sage au parlement

13/04/15 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Knack

Selon une information relayée par le quotidien De Standaard, le chef de groupe N-VA à la Chambre Hendrik Vuye estime que son parti se montre trop sage au parlement. Aussi promet-il de solides interventions de ses troupes à propos du saut d'index, de la réforme des pensions et du tax shift.

La N-VA est trop sage au parlement

Hendrik Vuye © BELGA

En outre, Vuye ne trouve pas du tout que la N-VA soit devenue trop "belge", comme le prétend le politologue Bart Maddens. "Le communautaire reviendra après 2019. La N-VA reste un parti flamand nationaliste. Personne au QG du parti ne se promène en T-shirt tricolore" se défend le chef de groupe de la N-VA.

Malgré le fait que le communautaire ait été "placé un moment dans le réfrigérateur", la N-VA ne regrette toujours pas sa participation au gouvernement. "Maintenant la N-VA peut prétendre aux instruments socio-économiques. Et je préfère les voir dans les mains de mon parti, que dans celles du PS" déclare Vuye au journal De Standaard. Il dément que l'aversion envers les socialistes francophones soit le seul lien entre les membres du gouvernement Michel. "Un gouvernement qui tourne uniquement sur l'aversion ne survit pas cinq ans".

Grand amour

Vuye estime normal qu'il y ait les désaccords entre les partis du gouvernement, plus particulièrement entre le CD&V et la N-VA. Selon lui, les partis finiront par aplanir les difficultés. "N'oubliez pas: la formation a duré 139 jours (...). La méfiance était profonde" déclare-t-il. "Par contre, j'ai toujours calmé mes troupes et demandé aux parlementaires de ne pas tacler les ministres du CD&V. Peut-être que nous avons été trop sages en défendant et en exprimant nos points de vue" explique-t-il au journal De Standaard. Pour Vuye, le gouvernement aura réussi s'il mène à bien le tax shift.

En savoir plus sur:

Nos partenaires