La N-VA "contraint" une sénatrice Groen à emmener son nouveau-né au Sénat

29/11/13 à 14:35 - Mise à jour à 14:35

Source: Le Vif

La sénatrice Freya Piryns (Groen) a emmené son petit Léon, âgé de seulement trois semaines, au Sénat pour le vote sur la réforme de l'état. Comme Groen fait partie de la majorité institutionnelle pour les réformes de l'état, la sénatrice en congé de maternité a demandé à l'opposition, en l'occurrence la N-VA, de neutraliser son vote. Elle s'est heurtée à un niet catégorique.

La N-VA "contraint" une sénatrice Groen à emmener son nouveau-né au Sénat

© Twitter

Sur son blog Piryns explique qu'elle profite pleinement de son congé maternité même si "officiellement le congé de maternité pour les parlementaires n'existe pas". La jeune maman qualifie cette lacune dans la loi de misogyne et estime que c'est un problème pour les petits groupes parlementaires lorsqu'il faut voter des questions importantes telles que la réforme de l'état.

En pratique, les parlementaires féminines résolvent ce problème en demandant à un collègue de la majorité de s'abstenir lors d'un vote, et vice versa. De cette façon, le vote perdu de la personne absente est "neutralisé".

À la N-VA, personne n'a accédé à la demande de Piryns : "Je ne peux qu'en conclure que la N-VA voit mon éventuelle absence comme une opportunité pour saboter la réforme de l'état". Il ne fait pas être grand mathématicien pour s'en rendre compte. S'il y a des votes importants les prochains mois et qu'il y a quelqu'un d'autre, en plus de moi, qui est absent, il n'y a plus de majorité et c'est ce qu'attend évidemment la N-VA".

En savoir plus sur:

Nos partenaires