La N-VA choisit le confédéralisme faute de soutien à la scission

04/01/13 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Le Vif

L'indépendance de la Flandre, qui figure pourtant dans les statuts de la N-VA, ne bénéficie actuellement pas de suffisamment de soutien dans l'opinion flamande. C'est pourquoi le parti préconise le confédéralisme, "la plus acceptable et la plus efficace des solutions", juge vendredi le député Ben Weyts dans une interview à Metro.

La N-VA choisit le confédéralisme faute de soutien à la scission

© Image Globe

"Il est évident à nos yeux qu'il n'y a pas aujourd'hui de base suffisante pour une Flandre indépendante. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de déficit démocratique, et cela nous devons le comprendre. C'est pourquoi, le confédéralisme nous semble la plus acceptable et la plus efficace des solutions", affirme-t-il.

Le confédéralisme désigne généralement la collaboration entre deux Etats indépendants, mais il s'agit là d'une "définition académique", à laquelle il convient d'apporter "une autre définition en Belgique", propose l'élu nationaliste flamand.

"Cela consisterait en une autonomie poussée des entités fédérées, de telles sortes qu'elles exercent leurs compétences au plus près des gens. Mais nous devons aussi reconnaître que la politique étrangère et la défense seraient mieux exercées au niveau fédéral. Comme cela se passe déjà au niveau européen".

En savoir plus sur:

Nos partenaires