"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine"

15/03/15 à 16:07 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine en politique. Qu'ils restent ce qu'ils sont, il n'y a que Charles Michel qui a cru qu'il allait dompter ce parti", a affirmé dimanche le président des FDF Olivier Maingain, interrogé par RTL-Tvi, au terme de son JT de la mi-journée, au sujet de la participation de mandataires N-VA, il y a quelques jours, à la "Vlaams-Nationaal Zangfeest".

"La N-VA, c'est chanteurs le week-end et maître-chanteurs la semaine"

© Belga

Pour le président des FDF, "c'est toujours la même chose" avec la formation nationaliste flamande: "un vieux fond idéologique un peu puant... cela devient gênant... Il n'y a que Charles Michel qui ne se bouche pas les narines". Olivier Maingain s'est par ailleurs une nouvelle fois prononcé en faveur d'une réflexion interne au parti au sujet du nom des FDF "qui reste très efficace". Selon lui, rien n'est fixé. Si évolution il doit y avoir, "ce ne sera pas pour y adjoindre un 'W'(allonie) ou un 'B'(ruxelles)", en fonction des régionales de la formation amarante. "C'est peut-être pour mieux donner encore notre dimension économique du libéralisme social dont nous sommes les seuls porteurs", a-t-il dit, répétant qu'en tout état de cause, la décision sera prise collectivement. Invité à établir un classement de plusieurs mandataires de sa formation, une semaine après sa réélection, Olivier Maingain a rendu un hommage à son principal challenger, le député-bourgmestre Bernard Clerfayt, "un vieux compagnon de route, à la tête d'une grande commune, qui y a fait preuve de modernité et de bonne gestion".

En savoir plus sur:

Nos partenaires