La N-VA bondit sur des déclarations de Moureaux évoquant le patronat et le nazisme

04/01/14 à 17:36 - Mise à jour à 17:36

Source: Le Vif

La N-VA a bondi samedi à la lecture d'une interview du sénateur PS Philippe Moureaux évoquant dans L'Echo et De Tijd le soutien historique d'une partie du patronat allemand au national-socialisme, qu'il a rapproché du soutien d'un certain patronat flamand à la N-VA.

La N-VA bondit sur des déclarations de Moureaux évoquant le patronat et le nazisme

© ImageGlobe

M. Moureaux exprimait dans les deux quotidiens économiques sa conviction que la N-VA ne voulait plus tant d'une grande réforme communautaire que d'une "politique socio-économique de droite, qui plaît au patronat flamand". "Je vais faire une comparaison qu'il faut prendre avec des pincettes: n'oubliez pas que le national-socialisme a été soutenu par la majorité des grandes entreprises allemandes à l'époque", a commenté Philippe Moureaux. "Dans les périodes de crise, dans les périodes difficiles, le patronat inintelligent a souvent tendance à chercher des valeurs fortes, des valeurs de droite", a-t-il ajouté.

Les députés N-VA Jan Jambon et Peter Luykx se sont irrités de cette attaque, qu'ils jugent dirigée contre les patrons flamands. "C'est vraiment gros que Moureaux les réprimande ainsi. Voilà des gens qui créent de la plus-value pour payer leur salaire", ont-ils répondu dans un communiqué.

A cinq mois des élections, ils voient dans l'ancien vice-président du PS "la preuve vivante que notre prospérité ne peut être préservée qu'en prenant congé" de ce parti, et demandent aux responsables politiques de tout mettre en oeuvre pour soutenir l'entrepreneuriat en période de difficultés économiques.

Nos partenaires