La moitié des francophones rejettent le choix du MR

11/09/14 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

La moitié des francophones rejette le choix du MR d'entrer en négociation avec la N-VA, le CD&V et l'Open Vld, selon un sondage réalisé par Dedicated à la demande de La Libre.

La moitié des francophones rejettent le choix du MR

/ © Belga

Les Bruxellois désapprouvent la décision du MR à 51 pc. Les Wallons font de même à 53 pc, contre 30 pc qui lui donnent raison et 29 pc dans la capitale. Les électeurs MR soutiennent en revanche le choix du parti: 77 pc à Bruxelles et 82 pc en Wallonie. Le refus du cdH d'entrer dans les négociations fédérales divise les électeurs francophones: 39 pc des Bruxellois jugent que le président Benoît Lutgen a eu raison et 40 pc qu'il a eu tort. La proportion est respectivement de 40 pc et 38 pc en Wallonie. Près de la moitié (49 pc) des personnes sondées qui ont voté pour la N-VA estiment que le parti nationaliste a eu raison de mettre entre parenthèses ses revendications communautaires dans la perspective d'un accord de gouvernement fédéral. Vingt-trois pour cent des électeurs flamands jugent qu'il a eu tort. Le sondage a été réalisé du 5 au 9 septembre par internet auprès de 2.705 électeurs, soit 901 Flamands, 902 Bruxellois et 902 Wallons. La marge d'erreur est de 3,3 pc par Région et de 1,9 pc au total.

En savoir plus sur:

Nos partenaires