La moitié des Flamands n'aiment pas les immigrés

26/11/13 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Le Vif

Selon une étude réalisée par le Moniteur flamand de Migration et d'Intégration et révélée par le quotidien De Morgen, près de la moitié des Flamands désirent côtoyer le moins possible de personnes d'origine étrangère malgré le fait que seule une minorité de répondants les fréquente régulièrement.

La moitié des Flamands n'aiment pas les immigrés

© Belga

Le service d'étude du gouvernement flamand a interrogé des Flamands âgés de 18 à 85 ans sur la composition de leur quartier idéal. Quarante-cinq pour cent ont répondu vouloir vivre dans un quartier habité seulement de personnes d'origine belge. Trente-huit pour cent préfèrent un quartier peuplé de "plus de personnes d'origine belge qu'étrangère".

Menace

47 pour cent des participants estiment que les immigrés "viennent profiter de notre sécurité sociale". Pour ce qui est des musulmans, 40 pour cent déclarent qu'ils "représentent une menace pour notre culture et nos usages". Cependant, la moitié des Flamands considèrent la présence de différentes cultures comme un enrichissement pour la société.

Plus de la moitié des Flamands (51%) n'ont jamais de contact avec les personnes d'origine étrangère de leur quartier. Moins de trois Flamands sur dix indiquent bavarder avec des personnes d'origine étrangère au moins une fois par mois.

"On n'aime que ce qu'on connaît" déclare Jozef De Witte, le directeur du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme. Il impute l'origine du problème à l'échec de la politique de migration et d'intégration. "Au lieu d'accepter l'immigration et de l'encadrer, les Flamands se trouvent toujours dans une phase de déni. Nous nous trouvons supérieurs alors que nous n'avons jamais eu si peur de sombrer".

Belga/TV

Nos partenaires