La mission de Bart De Wever est-elle vouée à l'échec ?

23/06/14 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Le Vif

Le cdH entrera-t-il dans un gouvernement de centre droit formé par l'informateur Bart De Wever ? Réponse ce mercredi.

La mission de Bart De Wever est-elle vouée à l'échec ?

© Belga

Ce week-end le PS a tout fait pour convaincre le cdH de ne pas dépanner l'informateur Bart De Wever et de ne pas entrer dans un gouvernement de centre droit. À présent, il est urgent que De Wever obtienne une réponse de la part du président du cdH Benoît Lutgen. "Le PS détermine le jeu" a déclaré le vice-président du MR Gerard Deprez ce week-end. "Je ne pense pas que le cdH dise oui à De Wever".

"Un premier ministre en affaires courantes ne doit pas s'exprimer trop fortement"

"Je suis étonné que la N-VA consacre toute son énergie au cdH. Ce parti est autant de centre droit que Poutine est supporteur des Diables Rouges" a déclaré Alexander De Croo (Open VLD) sur VTM. "Le cdH est un parti de centre gauche très proche du PS". Par ailleurs, De Croo a manifesté sa désapprobation face aux propos d'Elio Di Rupo (PS) qui a déclaré ce week-end qu'il voulait tout faire pour exclure la N-VA du gouvernement fédéral. "Un premier ministre en affaires courantes ne doit pas s'exprimer trop fortement" a déclaré le ministre des Pensions.

Il paraît très peu probable que le cdH accepte encore la proposition de former un gouvernement de centre droit avec la N-VA, le CD&V et le MR. Sans le cdH, la coalition rêvée de De Wever est impossible.

Reste encore le scénario avec les libéraux flamands même si l'Open VLD, exclu du niveau flamand, continue à affirmer que son programme est un et indivisible. Par ailleurs le MR n'est pas enthousiaste à l'idée d'entrer comme seul parti francophone dans un gouvernement fédéral avec trois partenaires flamands.

Mercredi, l'informateur ira voir le roi pour présenter ce qui sera probablement son dernier rapport. À l'heure actuelle, il travaille à une note qui doit servir de base pour la formation du gouvernement. Cependant, si De Wever échoue, la situation risque de devenir très compliquée. Le PS brûle d'envie de reprendre le flambeau. Dans ce cas se profilerait une tripartite classique sans la N-VA. Un tel scénario serait également très difficile vu l'hostilité entre socialistes et les libéraux francophones après le renvoi du MR dans l'opposition . De plus, à peine un mois après les élections, il paraît peu opportun d'exclure le grand gagnant flamand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires