La mémoire à Breendonk, trop patriotique pour le président (N-VA) du Sénat

27/09/10 à 08:02 - Mise à jour à 08:02

Source: Le Vif

Danny Pieters, le président du Sénat, n'a pas été et ne s'est pas fait représenter pour les cérémonies annuelles du souvenir à Breendonk. Il évoque un nécessaire réexamen de ces sorties protocolaires. Mais certains se demandent si ce n'est pas simplement une commémoration au parfum trop patriotique pour lui.

La mémoire à Breendonk, trop patriotique pour le président (N-VA) du Sénat

© Belga

Le président du Sénat Danny Pieters a brillé par son absence, sans se faire représenter par un autre sénateur, au pèlerinage annuel de Breendonk organisé pour commémorer la libération des camps et la fin de la Seconde guerre mondiale, affirme lundi La Libre Belgique.

Au cours des dernières années, le président sortant du Sénat, Armand De Decker s'était fait représenter par le sénateur cdH Francis Delpérée. Selon La Libre Belgique, l'actuel président du Sénat a décidé de ne plus déléguer personne aux différentes cérémonies auxquelles le Sénat est traditionnellement invité à être représenté. Le mandataire N-VA souhaite que le bureau du Sénat réexamine la problématique et établisse une nouvelle règle générale de fonctionnement.

Le président du groupe Mémoire et des anciens de Buchenwald, Paul Baete, s'est demandé à haute voix si ce n'était pas plutôt une forme de boycott d'une cérémonie patriotique encore bel et bien belge qui ne cadre pas avec les visées séparatistes de M. Pieters.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires