La maternité n'est pas un jeu d'enfant

07/05/15 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Belga

Le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo a reçu une poupée jeudi au parlement fédéral des mains d'une association néerlandophone, Sensoa, sensibilisant à la lutte contre la mortalité excessive des jeunes mères adolescentes.

La maternité n'est pas un jeu d'enfant

Alexander De Croo a reçu une poupée, sensibilisant à la lutte contre la mortalité excessive des jeunes mères adolescentes. © BELGA

Deux poupées ont été dévoilées face à la presse et aux députés et sénateurs membres d'un groupe informel sur les objectifs du millénaire, avec comme slogan "la maternité n'est pas un jeu d'enfant".

L'objectif du millénaire visant à faire régresser ce phénomène ne sera probablement pas atteint. Or, environ 800 femmes par jour meurent de complications liées à la maternité, les jeunes femmes de 15 à 19 ans étant particulièrement concernées dans les pays les moins nantis. Chaque année, 15 millions de femmes âgées de 15 à 19 ans accouchent dans le monde et 2 millions de moins de 15 ans. 289.000 mères qui meurent chaque année des conséquences de leur accouchement ne seront pas fêtées dimanche à l'occasion de la Fête des mères, ont souligné jeudi les responsables de Sensoa appelant les responsables politiques belges à prendre le leadership européen de la promotion des droits sexuels et reproductifs.

Le ministre de la Coopération a cité le Niger qui compte en moyenne 7 enfants par femme, souvent de jeunes filles pour souligner qu'"être maman y est le métier le plus dangereux".

Alexander De Croo a fait valoir la "politique de proximité" de la Coopération belge comme un gage d'efficacité. Il a souligné l'importance de miser sur l'éducation, afin que les jeunes femmes puissent être autonomes, économiquement, mais surtout faire le "choix" de leur sexualité. Il a assuré que la problématique recueillera toute l'attention du gouvernement belge, la difficulté étant parfois de convaincre certains chefs d'Etat et de gouvernement dans les pays concernés.

Nos partenaires