La maison de repos à Diest ne pouvait pas refuser l'euthanasie d'une femme âgée

29/06/16 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Belga

(Belga) Le tribunal civil de Louvain a condamné mercredi la direction de la maison de repos Huize Sint-Augustinus à Diest (Brabant flamand) pour son refus d'une euthanasie en août 2011. L'ASBL responsable, Sint-Annedael Grauwzusters, doit payer un dédommagement de 6.000 euros à la famille de la femme âgée à qui elle avait refusé l'euthanasie, qui avait dû rentrer chez elle.

La maison de repos à Diest ne pouvait pas refuser l'euthanasie d'une femme âgée

La maison de repos à Diest ne pouvait pas refuser l'euthanasie d'une femme âgée © BELGA

La direction de la maison de repos comparaissait parce qu'elle avait empêché l'euthanasie de Mariette Buntjens, âgée de 74 ans et originaire de Laakdal (Anvers). La maison catholique avait refusé l'accès à un médecin généraliste venu pour mettre fin aux jours de Mme Buntjens, avec son accord. La femme âgée, qui souffrait d'un cancer du poumon avancé, avait été ramenée chez elle en ambulance. Finalement, elle avait pu être euthanasiée chez elle. Les juges ont suivi la demande des trois enfants de la femme. Ils reçoivent un dédommagement de 3.000 euros pour leur mère décédée et 1.000 euros par enfant. La maison de repos n'avait pas le droit, selon le tribunal, de s'interposer dans l'accord conclu entre la patiente et le médecin. La direction n'a pas pu démontrer que Mme Buntjens n'avait pas respecté les conditions légales et elle ne pouvait pas la transférer dans une autre institution. (Belga)

Nos partenaires