La Maison Blanche réfute être en proie à des querelles internes

21/07/17 à 22:26 - Mise à jour à 22:27

Source: Belga

(Belga) La Maison Blanche n'est pas en proie à des querelles intestines, a assuré vendredi le nouveau directeur de la communication de l'exécutif américain, Anthony Scaramucci, après avoir annoncé la nomination d'une nouvelle porte-parole pour Donald Trump en la personne de Sarah Sanders.

"Je veux faire en sorte que notre modèle culturel soit de promouvoir le programme du président avant toute chose", a-t-il déclaré. "S'il y a des petites frictions à l'intérieur de la Maison Blanche à cause de cela, ce n'est pas grave". "Le navire va dans la bonne direction", a-t-il insisté, avant d'affirmer: "J'aime l'équipe. Permettez-moi de reformuler. J'adore l'équipe". Le président américain a de son côté déploré que le travail accompli par la Maison Blanche, six mois après l'installation de la nouvelle administration Trump, ne soit pas assez reconnu. "Nous avons tant accompli et l'on nous crédite pour si peu", a regretté Donald Trump, dans une déclaration lue par Mme Sanders pour sa prise de fonction. La fille de l'ancien gouverneur d'Arkansas Mike Huckabee devient donc porte-parole de la Maison Blanche après la démission de Sean Spicer, à la faveur d'un important remaniement au sein du cercle proche du président républicain. Sean Spicer a lui-même démissionné après la nomination d'Anthony Scaramucci, venu de Wall Street et impliqué dans la campagne de 2016, à la tête de la communication de l'exécutif, a affirmé un responsable de la Maison Blanche. (Belga)

Nos partenaires