La lutte contre le financement du terrorisme met le billet de 500 euros sur la sellette

12/02/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) La volonté de l'Union européenne de lutter contre le financement du terrorisme pourrait signifier à terme la disparition du billet de 500 euros. Les ministres des Finances des 28 États membres ont chargé la Commission et la Banque centrale (BCE) de se pencher sur le sort de la plus grosse coupure européenne.

La lutte contre le financement du terrorisme met le billet de 500 euros sur la sellette

La lutte contre le financement du terrorisme met le billet de 500 euros sur la sellette © BELGA

Très peu utilisés par les citoyens et refusés par de nombreux magasins, les billets de 500 euros représenteraient pourtant un tiers du cash en circulation en Europe. Ils serviraient principalement dans le cadre d'activités criminelles, qui sont un des moyens utilisés par les groupes terroristes pour se financer. Vendredi, les ministres des Finances des 28 États membres se penchaient sur le plan d'action élaboré par la Commission européenne pour assécher les sources de financement du terrorisme. C'est dans ce cadre qu'ils ont abordé la question de l'avenir du billet de 500 euros. Ils ont chargé la Commission de prendre contact avec Europol et la BCE, à qui revient la décision de supprimer un billet. Le vice-président de la Commission chargé de l'Euro, Valdis Dombrovskis, a promis un rapport à ce sujet pour le 1er mai. Les ministres ont également évoqué la possibilité, si nécessaire, de plafonner les paiements en espèces, afin de mieux tracer les flux financiers. Ils ont également parlé de la proposition de la Commission d'inclure dans le champ d'application de la directive antiblanchiment de capitaux les monnaies virtuelles telles que le bitcoin. (Belga)

Nos partenaires