La liste d'attente s'allonge depuis la communautarisation des maisons de justice

25/02/16 à 19:34 - Mise à jour à 19:34

Source: Belga

(Belga) Depuis la communautarisation des maisons de justice au 1er juillet 2014, la Fédération Wallonie-Bruxelles a vu la liste d'attente des dossiers en matières pénales s'allonger de manière considérable, à l'instar de la communauté flamande: de 568 dossiers en attente en 2013, la FWB est passée à 1.319 dossiers en 2015. La Flandre, quant à elle, est passée de 875 dossiers en matières pénales en attente en 2013 à 2.184 en 2015.

La liste d'attente s'allonge depuis la communautarisation des maisons de justice

La liste d'attente s'allonge depuis la communautarisation des maisons de justice © BELGA

Tant au nord qu'au sud du pays, on justifie ce retard par les coupes budgétaires et la réduction du personnel opérées en 2013 et 2014, lorsque la compétence relevait encore de l'échelon fédéral. "Le plan de lutte contre l'arriéré qui incluait des engagements temporaires et qui avait porté ses fruits en 2013 a été arrêté pour raisons budgétaires. Les contrats temporaires n'ont ainsi pas été renouvelés. Par ailleurs, pour ces mêmes raisons, les départs à la retraite n'ont pas été remplacés", indique Valérie Hendrikx de l'Administration générale des maisons de justice. Le nombre de nouveaux dossiers confiés aux maisons de justice francophones reste par contre globalement stable depuis le passage de cette compétence du fédéral vers les communautés: 33.728 nouveaux dossiers étaient recensés pour 2013, 32.483 pour 2014 et 32.901 en 2015. "La communautarisation des maisons de justice n'a donc pas eu d'impact à ce niveau-là", remarque Valérie Hendrikx. (Belga)

Nos partenaires