La Ligue et M5S ont envisagé la sortie de l'euro

16/05/18 à 10:09 - Mise à jour à 10:10

Source: Belga

(Belga) Une sortie de l'euro, la renégociation des traités européens, l'annulation de 250 milliards d'euros de la dette italienne par la Banque centrale européenne (BCE) figurent, entres autres mesures, dans une ébauche de "contrat de gouvernement" entre la Ligue (extrême droite) et le M5S (populiste), publiée par le Huffington Post.

Confirmée à l'AFP par une source proche du M5S, cette version datant de lundi matin est toutefois "dépassée" et a été "amplement modifiée", ont indiqué dans un communiqué les deux formations dont les tractations se poursuivent en vue de la formation d'un gouvernement antisystème en Italie. Parmi les nombreuses mesures évoquées dans ce document de 39 pages figurent l'introduction de mesures "techniques de nature économique et juridique qui permettent aux Etats membres de sortir de l'Union monétaire, et donc de retrouver leur souveraineté monétaire". Un autre passage évoque la possibilité de demander à la BCE, dirigée par l'Italien Mario Draghi, d'annuler quelque 250 milliards d'euros de dette italienne détenues sous forme de titres d'Etat par l'institution de Francfort. "Leur annulation rapportera environ 10 points de pourcentage" de dette publique, explique le texte qui prévoit aussi "une rediscussion des traités européens". Autre mesure préconisée: la création d'un "comité de conciliation", structure liée aux partis et parallèle au gouvernement, chargé de régler les éventuels désaccords entre les deux forces politiques. Aussitôt publié, le texte a suscité une avalanche de commentaires dans la presse, journalistes et experts critiquant en particulier sa "naïveté". Le M5S et la Ligue ont tenté d'apaiser les esprits en expliquant que la version sur laquelle ils travaillaient à présent ne correspondait "pas à celle qui a été publiée". De nombreux contenus ont "radicalement changé" en particulier sur l'euro, les deux partis ayant "décidé de ne pas mettre en discussion la monnaie unique", ont-ils assuré. (Belga)

Nos partenaires