La Ligue des Familles claque la porte du Crioc

14/05/12 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

Source: Le Vif

Le secrétaire général de la Ligue des Familles, Denis Lambert, a décidé de quitter le conseil d'administration du Crioc (Centre de recherche et d'informations des organisations de consommateurs). "Sur la base du mandat qui m'avait été donné, je ne peux pas continuer à y siéger", a-t-il déclaré.

La Ligue des Familles claque la porte du Crioc

© © GAËTAN NERINCX / HUMA

Le conseil d'administration du Crioc devait se réunir ce lundi avec, à son agenda, la présentation du plan stratégique qu'il avait réclamé au directeur général, Marc Vandercammen, le 12 mars dernier. Ce directeur général, en voyage à l'étranger, ne s'est pas présenté à la réunion.

"Un plan stratégique a bien été distribué aux administrateurs mais il ne contient aucun axe neuf et ne prévoit en aucun cas que le Crioc redevienne la coupole des organisations de consommateurs qu'il est censé être, a précisé Denis Lambert. Ce manque de considération pour la demande formulée par le conseil relève de la responsabilité du bureau".

Le secrétaire général de la Ligue a estimé qu'aucune des exigences qu'il avait posées il y a deux mois n'était aujourd'hui rencontrée. Outre un plan stratégique censé assurer un nouvel avenir au Crioc, la Ligue réclamait davantage de transparence au sein de l'institution. Plusieurs audits sont certes en cours mais "il reste très difficile aujourd'hui encore d'obtenir des informations probantes, notamment en matière financière", a souligné Denis Lambert. Alerté par la direction du Centre, qui avait évoqué une possible situation de cessation de paiement en mai ou en juin, il avait réclamé des données chiffrées qui devaient permettre d'étudier en profondeur l'état des finances du Crioc. Ces informations ne lui ont pas été transmises. "Dans de telles conditions, il n'est pas possible de poursuivre un réel travail d'administrateur".

La Ligue des familles reste attentive aux questions de consommation et reste intéressée à oeuvrer au sein d'une coupole réunissant les organisations de consommateurs dans leur diversité. "Actuellement, ces conditions ne sont pas remplies", a conclu Denis Lambert.

Laurence van Ruymbeke

Nos partenaires