La légitimité du Conseil des Roms contestée

19/01/12 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Le Vif

Une série d'associations représentatives de gens du voyage ont écrit aux autorités fédérales et régionales une lettre dans laquelle elles contestent la légitimité du conseil représentatif des Roms et des Gens du Voyage souhaité par la ministre fédérale de l'Egalité des Chances Joëlle Milquet.

La légitimité du Conseil des Roms contestée

© Image Globe / BENOIT DOPPAGNE

La ministre avait annoncé la création de ce centre sous la législature précédente et a confirmé son intention mercredi en Commission de la Chambre lors de la présentation de sa note de politique générale. Dans une lettre ouverte, l'association La Verdine, le Comité wallon de Défense des Gens du Voyage, Les Filles du Vent, le Comité national des Gens du Voyage, le Congrès national gitan et la Mission évangélique tsigane, Rom et Gens du Voyage de Belgique ont averti jeudi qu'elles ne sentiraient pas liées par des décisions que pourrait prendre une instance dont elles n'auront pas choisi les représentants.

"Nous rappelons que nous sommes Belges, citoyens à part entière. La liste de nos exclusions est déjà trop longue pour en ajouter encore une. Nous voulons, en tant que citoyens belges n'être représentés que par nos élus, que ce soit à la commune, à la région ou au gouvernement fédéral. Aucune autre instance n'a de légitimité pour parler en notre nom", ont-elles réagi. Elles se disent prêtes à travailler en collaboration avec ses services "mais pas à reconnaître un conseil qui nous fait du tort, car il n'a été choisi par personne parmi nous".

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires