La LDH réticente à une interdiction a priori de la prise de parole de Zemmour

30/12/14 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Belga

La Ligue des droits de l'homme (LDH) s'est dit réticente à une interdiction a priori de la prise de parole du journaliste français Eric Zemmour lors de sa venue en Belgique début janvier, a-t-elle indiqué mardi à l'agence Belga, et ce afin de préserver le droit à la liberté d'expression tout en veillant à ne pas franchir la "ligne rouge" de l'incitation à la haine et à la discrimination.

La LDH réticente à une interdiction a priori de la prise de parole de Zemmour

© BELGAIMAGE

Quelques associations et personnalités politiques, qui revendiquent l'interdiction de la venue du polémiste, ont récemment pris pour exemple l'interdiction de séjour, en novembre dernier, de Tareq Al-Suwaidan, un prédicateur koweïtien islamiste lié aux Frères musulmans invité en tant qu'orateur à la troisième édition de la Foire musulmane de Bruxelles.

"A l'époque, on était également réticent à l'interdiction de séjour de Tareq Al-Suwaidan. Le droit à la liberté d'expression est un droit fondamental même si nous comprenions qu'il existait un réel danger d'incitation à la haine. Ici, c'est moins évident. Il est différent de laisser parler Zemmour parce que son discours est facilement démontable: il tronque les chiffres et ses propos virent au grotesque. Garantissons lui son droit à la liberté d'expression; il se démonte et se coule de toute façon tout seul", estime Alexis Deswaef, président de la LDH.

Eric Zemmour est l'invité d'un déjeuner littéraire le 6 janvier à 12h30 au Cercle de Lorraine à Bruxelles. Il doit ensuite présenter son livre "Le Suicide français" à la librairie Filigranes. La séance de dédicaces est prévue entre 16h00 et 17h30. A 18h30, il est attendu au B19 country club à Uccle pour un débat. Le Cercle de Wallonie a également sollicité Eric Zemmour à venir s'exprimer le 13 janvier prochain à Liège.

"Il faut être prudent avec l'interdiction a priori, ce n'est pas une bonne chose. A l'instar de Dieudonné dont la tenue du spectacle avait été empêchée, une telle interdiction fait beaucoup de publicité à ces personnes et les place en personnes martyres. Ils ne méritent pas autant d'attention. Zemmour ne vaut pas la peine d'être entendu et son invitation en dit long sur les organisateurs qui veulent l'écouter sortir de fausses affirmations et les conclusions idiotes qu'il en tire", a-t-il ajouté.

En cas de franchissement de la "ligne rouge", il devra être poursuivi pour viol de la loi anti-discrimination et antiracisme, a encore précisé Alexis Deswaef.

Nos partenaires