La lave approche une usine géothermique à Hawaï

23/05/18 à 04:49 - Mise à jour à 04:50

Source: Belga

(Belga) Les rivières de lave qui coulent lentement depuis le volcan Kilauea à Hawaï s'approchent d'une usine électrique, les autorités se pressant de prendre des mesures pour protéger l'installation et éviter de très dangereuses émanations de gaz toxique.

La défense civile s'est toutefois voulue rassurante, indiquant qu'il n'y avait pas de "menace immédiate" sur l'Entreprise géothermique de Puna (PGV en anglais), une usine de 38 mégavolts qui dépend du gouvernement de l'Etat d'Hawaï. "Les fissures près de l'Entreprise géothermique de Puna sont actives et produisent de la lave qui afflue lentement vers la propriété. Cette activité a détruit l'ancien projet géothermique de Hawaï dans une zone adjacente à la PGV", détaille le comté d'Hawaï sur son site internet mardi. Le scénario du pire serait l'émission de vapeurs de sulfure d'hydrogène, un gaz très toxique, a commenté le chef de l'agence de gestion des urgences (EMA), Tom Travis, lors d'une conférence de presse tard lundi soir. Les autorités signalent des émissions "élevées de dioxyde de soufre et appellent les résidents à se préparer à évacuer en urgence en cas d'émanations de gaz toxiques ou d'inondation de lave", ajoutant que "les résidents de la partie basse de Puna traversent une période très difficile". La défense civile a précisé sur son site internet qu'une éruption explosive avait eu lieu à 3H45 locales (11H45 GMT) au sommet du volcan Kilauea, qui s'est traduite par un panache de fumée atteignant 2.666 mètres. Deux coulées de lave ont atteint l'océan sur la côte sud-est de Puna sur la Grande île de Hawaï, selon un communiqué dimanche de l'agence américaine de géologie et sismologie (USGS). (Belga)

Nos partenaires